Carole DELGA

Du Comminges à Paris, au service des français

Carole DELGA - Du Comminges à Paris, au service des français

« Carole Delga à la conquête de la région » (La Dépêche du Midi – 24/01/15)

http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/24/2035122-carole-delga-a-la-conquete-de-la-region.html

«C’est une battante. Elle a beaucoup de talent». Martin Malvy, président de région, ne tarit pas d’éloges sur Carole Delga. On croit savoir que la prestation de la secrétaire d’État du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale, jeudi soir, à la Bourse du Travail lors sa première rencontre avec les militants socialistes, ne l’a pas fait changer d’avis.

L’entame d’un marathon qui, espère-t-elle, la verra promue, à l’issue du vote interne du PS, le 5 février, comme chef de file de la gauche pour les élections régionales de décembre 2015, dans la nouvelle région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon. Carole Delga, 43 ans, a passé avec brio ce premier grand oral. Après les interventions des élus, bien sages, à ses côtés, l’enfant du Comminges a pu dérouler, sans notes, sa vision de la région, ses priorités, affichant énergie, humour et un vrai sens politique. Elle s’est sortie, sans encombres, des questions-réponses avec des militants, visiblement convaincus par ses réponses sur la culture, les compétences des conseils départementaux et régionaux, le désenclavement ferroviaire, la transition énergétique, le nom de la future région.
«Message d’unité»

Un échauffement parfait pour cette politique chevronnée, aux racines modestes, qui devra affronter d’autres épreuves dans la longue marche qui pourrait la conduire à la tête de la Grande région, dans un peu moins d’un an. Carole Delga est apparue déterminée, avec une méthode de travail déjà testée avec succès sur ses terres commingeoises : «Je ne suis jamais plus heureuse que sur le terrain», confie-t-elle. Mais la politique n’est jamais très loin : «Les socialistes que nous sommes doivent avancer avec fierté et dignité. Nous avons fait beaucoup de choses pour relever ce pays après le quinquennat destructeur de Nicolas Sarkozy».

L’ancienne vice-présidente du conseil régional, opposée au cumul des mandats, a tiré la première en constituant un ticket avec Damien Alary, l’actuel président du Languedoc-Roussillon : «Nous avons voulu délivrer un message d’unité et de rassemblement. Avec Damien, nous jouerons collectif, en lien avec nos partenaires du PRG, d’Europe Écologie les Verts et du Front de gauche». Pas de déclaration de guerre, ni d’insultes à l’avenir, Carole Delga sait qu’elle aura besoin de tout le monde.

Face à des militants, massivement hostiles au cumul des mandats, la ministre a également confirmé qu’elle se consacrerait à 100 % à la campagne, en démissionnant de ses fonctions ministérielles dès le début de la campagne, sans doute en septembre. Un premier message du renouveau qui n’efface pas le passé et les conquêtes d’un certain Martin Malvy : «Le plus bel hommage qu’on puisse rendre à Martin, c’est la victoire». Carole Delga en a visiblement très envie… »

Laurent Benayoun

Pierre IZARD a incarné l’action publique en Haute Garonne

Pierre IZARD a décidé de ne pas se représenter à l’occasion des élections départementales de mars prochain. Le Président va ainsi mettre fin, en mars prochain, à 22 années consacrées à ce poste éminent et à 47 ans de présence continue au sein du Conseil Général de la Haute Garonne.

Il a fait du Département une collectivité à part entière et a tenu à ce que tous les territoires hauts-garonnais bénéficient d’un traitement équitable. A cet égard, en tant qu’élue commingeoise, je retiendrai bien sûr la création de l’antenne départementale de Saint-Gaudens : une décision hautement symbolique, afin que le Comminges bénéficie pleinement d’une solidarité concrète et soit en capacité de développer ses atouts.

Au-delà du bilan, c’est surtout l’exemple que je veux retenir. L’engagement socialiste de sa part a été total, son action résolue et sa démarche volontariste : Pierre IZARD a incarné l’action publique en Haute Garonne et il poursuit son action en faveur de sa commune de cœur, Villefranche-de-Lauragais, ainsi que de son intercommunalité. Il sera toujours également le premier des militants.

Alors qu’une page de l’histoire de notre département se tourne, il est indispensable de retenir la leçon d’un élu socialiste qui a construit un parcours remarquable, en s’épanouissant dans la réussite des projets concrets dans le long terme.

 www.p90x3-workoutreview.net . draftkings review