Carole DELGA

Du Comminges à Paris, au service des français

Carole DELGA - Du Comminges à Paris, au service des français

Fermeture partielle du bureau de Luchon : j’ai écrit au PDG de La Poste

Le bureau de poste de Bagnères-de-Luchon va procéder dans les prochaines semaines à des travaux de modernisation. En conséquence, La Poste a prévu de réduire fortement les services proposés du 27 septembre au 8 décembre. Selon les premières informations fournies, il ne serait plus possible d’envoyer des recommandés ou encore de procéder à des retraits/dépôts bancaires sur cette période.

Alertée par le maire Louis Ferré et Joël Aviragnet, j’ai saisi par courrier le PDG du groupe La Poste afin de trouver une solution rapide et d’empêcher toute restriction de service, très pénalisante pour la population de Luchon. Dans des territoires de montagne comme le nôtre, les déplacements sont difficiles et il est primordial de maintenir un service de proximité.

J’ai également rappelé à la Direction de La Poste l’importance des services postaux dans une commune touristique comme Luchon, où les commerçants sont des usagers fréquents.

Aux côtés des élus du Comminges et de Midi-Pyrénées, nous restons mobilisés sur cette question pour défendre la continuité du service postal à Luchon et dans tous les territoires.

FacebookLinkedInEmailPrintPartager/Marquer

Cohérence, cohésion, clarté

Je tiens à remercier le Président de la République François Hollande, ainsi quePassation_Macron-Montebourg_Bercy le Premier Ministre Manuel Valls pour la confiance qu’ils m’ont témoignée en me reconduisant dans mes fonctions. Ce fut enrichissant de travailler avec Arnaud Montebourg qui est un Ministre de talent et qui a défendu, avec détermination, l’industrie française et ses emplois. Dans le cadre de la politique gouvernementale, le redressement productif et le Made in France sont ainsi devenus des priorités nationales. Emmanuel Macron, notre Ministre de tutelle, avec Axelle Lemaire, saura pleinement relever les défis auxquels notre pays doit faire face et nous travaillerons en étroite collaboration pour la réussite de notre pays. Les synergies, l’esprit d’équipe et l’énergie collective sont les ingrédients essentiels dans ce combat pour l’emploi, pour le développement de nos entreprises petites, moyennes et grandes, pour la défense et la valorisation de nos savoir-faire et de nos territoires.  Ainsi nous inscrirons-nous dans la volonté du Président de la République et du Premier Ministre : cohérence, cohésion, clarté !

Décès de Christian Bourquin

J’ai appris aujourd’hui avec tristesse le décès de Christian Bourquin, Président du Conseil régional Languedoc-Roussillon et sénateur des Pyrénées-Orientales.

Déterminé, il a mis son engagement et son action politiques au service de ses concitoyens et de son territoire. Je tiens à saluer le courage dont il a fait preuve, dans ses années de lutte contre la maladie.

Que ses proches, sa famille, sachent que je m’associe à leur douleur.

Carole Delga

Ma visite à Argelès-sur-mer

J’étais hier à Argelès-sur-mer pour mon premier déplacement dans les Pyrénées Orientales. Ce territoire ne m’est pourtant pas inconnu ; je viens souvent dans cette commune où j’ai des attaches familiales.

Ce fut donc un plaisir de retrouver mon ami Pierre Aylagas, le député-maire d’Argelès pour une journée riche en évènements.

Aux côtés des nombreux élus locaux, et d’Hermeline Malherbe, Présidente du Conseil général, no20140731_091940us sommes allés rendre visite aux commerçants. La commune a en effet engagé depuis plusieurs années un vaste programme de réhabilitation du centre, afin de faire face à la concurrence des grandes enseignes installées près du littoral. Je partage pleinement cet objectif de modernisation du cadre de vie et d’achat au coeur même des bourgs dans le but d’attirer les consommateurs et de soutenir le tourisme.

C’est pourquoi j’ai eu le plaisir d’annoncer à Pierre Aylagas que je viens de signer l’octroi d’une subvention de près de 60 000 euros pour sa commune, au titre du FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce). C’est le but même du FISAC que de soutenir les projets de redynamisation de l’activité dans les territoires fragiles. La visite s’est poursuivie avec les commerçants de la plage et du port.

Argelès-sur-mer est un des fleurons de la France en matière de tourisme. La commune a une longue tradition d’accueil des touristes, qu’elle a su attirer en nombre grâce à des services et un environnement de qualité. Lors de ma visite, j’ai pu mesurer le dynamisme de l’office de toursime, de l’ensemble des professionnels et des élus locaux, qui participent collectiviement à l’animation toursitique du territoire. C’est donc une juste reconnaissance pour Argelès d’être admise dans le cercle fermé des stations classées de tourisme, à la faveur d’un décret que j’ai cosigné le 16 juillet dernier.

Mais par20140731_091403ce qu’un territoire, c’est avant tout des élus engagés au service d’un projet commun, je tenais à marquer de ma  présence la future construction du siège de la communauté de communes en assistant à la pose de la première brique. Première brique et non première pierre, comme l’a rappelé Pierre Aylagas, car nous sommes ici dans les Pyrénées ! Cet évènement convivial fut l’occasion de rappeler la nécessité pour les collectivités de coopérer au service de l’intérêt des populations. C’est d’ailleurs pour cela que la réforme territoriale que nous avons engagé est nécessaire : il faut donner à chaque collectivité les moyens de mener des politiques pleinement efficaces en rationnalisant les interventions.

La visite s’est achevée par un déjeuner dans le superbe domaine de Valmy, entièrement restauré et modernisé ces dernières années grâce à la passion de ses propriétaires. Ce lieu est un hommage à la volonté d’entreprendre,que notre gouvernement s’attache à encourager. C’ est également une belle vitrine de ce terroir, à travers ses vins et sa cuisine de qualité.

Promulgation de la loi sur l’Economie Sociale et Solidaire : pour une croissance économique créatrice d’emplois non délocalisables

Fruit d’un intense travail de concertation et un an après sa présentation en Conseil des Ministres le 24 juillet 2013, la loi sur l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) a été promulguée par le Président de la République le 31 juillet 2014 et publiée au Journal Officiel de ce jour.

C’est ainsi 10% du PIB et plus de 2,3 millions de salariés, réunis par des valeurs communes, qui voient leurs moyens de développement renforcés.

La loi ESS permet de faire connaître aux citoyens le périmètre de l’Economie sociale et solidaire pour favoriser leur implication dans ce mode innovant d’entreprendre et initier un véritable changement d’échelle. En effet, ce nouveau mode d’entreprendre permet de concilier un développement économique avec les salariés et en lien avec les territoires. La notion d’entreprise de l’ESS regroupe les acteurs historiques de l’économie sociale – à savoir les associations, les mutuelles, les coopératives et les fondations – mais aussi de nouvelles formes d’entrepreneuriat social comme les sociétés commerciales, qui poursuivent un objectif d’utilité sociale et qui font le choix de s’appliquer à elles-mêmes les principes de l’économie sociale et solidaire. Lire la Suite